Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 07:56

Vinicius Cantuára & Bill Frisell : ”Lágrimas Mexicanas”

NAIVE  2011

Vinicius Cantuára – vocal, guitare, percussions, Bill Frisell – guitare

 lagrimas.jpg

 

Onze ans après leur collaboration sur The Intercontinentals de Bill Frisell, Vinicius Cantuára et ce dernier se retrouvent sur album qui sort sur leurs deux noms Lágrimas Mexicanas.

Vinicius Cantuára, chanteur guitariste brésilien émigré à New York depuis plusieurs dizaines d’années a notamment travaillé avec David Byrne, Brian Eno, Marc Ribot … Bill Frisell, guitariste de l’avant-garde New Yorkaise dont les sonorités et les harmonies sont reconnaissables dès la première note, à de son côté joué avec MacCoy Tyner, Paul Bley, John Zorn, ou encore Jim Hall.

Lorsque deux musiciens de talent se rencontrent, cela fait souvent des merveilles. L’ensemble des morceaux nous plongent tout droit dans un exotisme brésilien au mélange folk. Sur les morceaux chantés,la voix suave de Vinicius Cantuára nous rappelle celle de Caetano Veloso qu’il a par ailleurs accompagné comme percussionniste et on est alors plongé dans le saudade, cette inexplicable nostalgie ou « manque habité ». Ici, il chante, joue de la guitare acoustique et des percussions. Et lorsqu’à cette déferlante de Brésil s’ajoute la guitare de Bill Frisell, la musique prend du volume et la magie opère.

Ils réussissent à combiner lyrisme, intimité, identité sonore et élégance. Alors que les titres sont tous plus ou moins en rapport avec les sentiments, les émotions et l’amour, les musiciens racontent tout de même les Lágrimas Mexicanas au rythme d’une samba. Les compositions sont intelligentes, inventives et créatives. Et si cet album laisse une large place à la musique latine, grâce au génie de Frisell, on y entend du jazz, de la country, de la folk et une pointe de blues .... Les deux musiciens savent tirer partie de cette collaboration artistique et le disque est marqué de leurs empreintes musicales respectives.

Le résultat de leur retrouvailles donne une musique pleine de douceur, de finesse, entre bossa et country, avec un groove phénoménal !

Làgrimas Mexicanas est un album qui réchauffe l’âme et le corps. A écouter et à réécouter encore et encore.

 

 

Julie-Anna Dallay Schwartzenberg

Partager cet article

Published by Julie-Anna Dallay Schwartzenberg - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires