Toutes les parutions

old_kro.jpg

Dernières parutions

 

`

riccardo 

RICCARDO DEL FRA   

mark turner

  MARK TURNER   

cadillac palace  Cadillac Palace  

bad plus 

  BAD PLUS          

erdman

Daniel Erdmann Christophe Marguet 

 

orins

Stefan Orins Trio

 

leonide

JERRY LEONIDE

 

circum

Circum Grand Orchestra- 12

 

FACE POCHETTE PARIS

ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ 

vipassana 600x600

Eric Harland :” Vipassana”

bruno ruder

BRUNO RUDER

desandrepulse

XAVIER DESANDRE NAVARRE

elio-villafranca-jass-syncopators-caribbean-tinge

ELIO VILLAFRANCA & the Jazz Syncopators

ofarrill

ARTURO O’FARRILL – AFRO LATIN JAZZ ORCHESTRA

Enjoy

Bobby Hutcherson 

Thomas-Savy-Bleu-300x300

THOMAS SAVY

joshuaredman trios cover

JOSHUA REDMAN 

ColePorter

COLE PORTER : Greatest Songs

Alto Sax Legends Cristal Records 250X250

Alto Sax legends

abirached

Paul Abirached & Alain Jean-Marie

Bossa-Nova-l-ame-boheme-du-Bresil cdc big

Eternelle Bossa Nova

luck dog

Lucky Dog

initiative-h-album-300x300

DEUX EX MACHINA

elephant-walk-web

LAURENT MARODE

marialy

MARIALY PACHECO 

soro

SCHWAB SORO

antoine-berjeaut-wasteland

ANTOINE BERJEAUT

jazz-for-dogs

Jean Michel Bernard : " Jazz for Dogs"

brian blade landmarks

BRIAN BLADE & THE FELLOWSHIP BAND

PaulBley

Paul Bley 

enrico pieranunzi marc johnson joey baron play morricone

Enrico Pieranunzi :

« Plays Morricone 1 et 2 »

kartet

KARTET :

"Grand Laps"

robin

  Laurent Robin :

« Movie’zz »

the bad plus the rite of spring 1

  Bad Plus : « The rite of Spring »

ambroseakinmusireimaginedsavior

   Ambrose Akinmusire

  " The imagined savior is far easier to paint"

VisuelAlbum medium

   Alfredo Rodriguez The Invasion Parade

algebre cd

   François Cotinaud : "Algèbre"

Joachim Kuehn Trio Voodoo Sense c Act Music Jazz A 4baa9b0c

 

moscow

  JOACHIM KÜHN

twenty

  André CECCARELLI/Jean-Michel PILC/ Thomas BRAMERIE : " Twenty"

omeravital 

  OMER AVITAL

« New Song »   

 mehliana-taming-the-dragon-450  BRAD MEHLDAU ET MARK GIULIANA   

  sophie-alour-shaker SOPHIE ALOUR : "SHAKER"    

  acapumco Julien DESPREZ :

" ACAPULCO"
   

  wollny MICHAEL WOLLNY TRIO
   

folmer.nicolasspherelive w NICOLAS FOLMER : « Sphere »
   

l amicale des sphinx 

RENZA BÔ : " L'amicale des Sphinx"
   

  geraud-portal.jpg
    GERAUD PORTAL 

Attention choc DNJ !

  paul lay
     Paul Lay 

  dominique-pifarely-time-geography
    Dominique Pifarély 

  JSB JRH
   JACQUES SCHWARZ-BART 

  arild
  ARILD ANDERSEN : « Mira »

  novrasli cover
  SASHIN NOVRASLI 

  ete
 

ETE trio Emler Tchamitchian Echampard : " Sad and Beautiful"

  thomas-de-pourquery-supersonic-play-sun-ra  

THOMAS DE POURQUERY SUPERSONIC

  journal intime

JOURNAL INTIME

  jeff ballard trio 

JEFF BALLARD

  carrothers.bill sundaymorning w  Bill Carrothers :

" SUNDAY MORNING"

  jass JASS

  gaubert-ceccarelli-top lignesud w

Ligne Sud trio

  iyer ladd

VIJAY IYER & MIKE LADD : "Holding It Down"

Darche.Alban My.Xmas.Trax w Alban Darche :"my Xmas traX"

marjolaine 

Marjolaine REYMOND  

coffret

Coffret Jazz Magazine-Jazzman-Wagram. 5 cd+livret    

BILL-MOBLEY-l-ORCHESTRE-d-AUVERGNE-Black-Elk-s-Dream-Space-

BILL MOBLEY et l’Orchestre d’Auvergne 

   

maalouf-illusions.jpg 

Ibrahim Maalouf « Illusions »

   

the-chamber-jazz-quartet-meets-andre-villeger

THE CHAMBER JAZZ QUINTET MEETS ANDRE VILLEGER 

   

voix-croisees-didier-levallet-quintet

Didier LEVALLET quintet 

   

pascal-niggenkemper-vision-7-L-eb9s1L

Pascal Niggenkemper Vision 7

   

rene-marie-i-wanna-be-evil-with-love-to-ertha-kit

RENEE MARIE

   

leloil.jpg

Christophe Leloil

   

olivier-boge-the-world-begins-today.jpg

Olivier BOGE

   

big 0 Unitrio page2 cover

  ARGENTIERI, BOREY, TISSOT

LINX CHEVALIER

  DAVID CHEVALLIER & DAVID LINX

dupont.hubert_jasmin_w-copie-1.jpg

  HUBERT DUPONT

Tribute-To-Radiohead-Vol2

  AMNESIAC QUARTET

pj5 word w1

  PJ5 : « Word »

morelli

  EMMANUEL BEX / NICO MORELLI

antoine herve 3

  Coffret Les pianistes : La leçon de jazz d’Antoine Hervé

marc cary

  Marc CARY Focus Trio

Tenor Sax - visuel 300 DPI

  Tenor sax legends

shai

  SHAI MAESTRO

cover riomar 400

  NILS WOGRAM

herve.antoine brubeck wide w

  ANTOINE HERVE : « La leçon de jazz : Dave Brubeck »

denis levaillant

  DENIS LEVAILLANT

gillespie koller

  NDR 60 Years jazz Edition

Ahmad-Jamal-page-couv-Saturday

AHMAD JAMAL

ramberto

RAMBERTO CIAMMARUGHI

Liquid-Spirit

GREGORY PORTER : « Liquid Spirit »

laurent coq

Laurent Coq :

« Dialogue »

orioxy

ORIOXY : " The other strangers"

darcy-james-argue-brooklyn-babylon

DARCY JAMES ARGUE ‘s Secret society : « Brooklyn Babylon »

privat

Gregory Privat: « Tales of Cyparis »

schumacher

JAN SCHUMACHER :

 

trotignon

BAPTISTE TROTIGNON & MARK TURNER

bates blaser

MICHAEL BATES & SAMUEL BLASER QUINTET

marguet-christophe-sextet constellation

CHRISTOPHE MARGUET sextet 

charmasson.r-jaume.a-gress-d-rainey.t flybabyfly w

CHARMASSON / GRESS / JAUME / RAINEY 

marre 

MICHEL MARRE 

choros do brazil - oboman aquarela JEAN-LUC FILLON & AQUARELA

Oboman Ithursarry   JEAN-LUC FILLON & DIDIER ITHURSARRY

coverthisisatrioFRANCK VAILLANT

  Massaliajazz  Massaliazz   

  carrothers   BILL CARROTHERS 

  BONACINA   CELINE BONACINA 

  Cecile-McLorin-Salvant--WomanChild  CECIL MC LORIN SALVANT 

  polish jazz quartet 450 POLISH JAZZ QUARTET

  Cover-Galliano Vivaldi

Richard Galliano

  tristan

Tristan Loriaut

  Heliopolis-def

ALEXANDRA GRIMAL

  station-mir-christophe-monniot-932964373 ML

CHRISTOPHE MONNIOT

  craig-taborn-trio-chants CRAIG TABORN

  gabel

DENIS Gäbel

  metheny-tap-zorn-2013

PAT METHENY

  sebtexier SEBASTIEN TEXIER

(S. Chambon)

  sebtexier

SEBASTIEN TEXIER
(Jm Gelin)

 Rémi CHARMASSON quintet -The Wind cries Jimi

REMI CHARMASSON

rusconi-revolution

RUSCONI

cathala

SYLVAIN CATHALA

  camilo MICHEL CAMILO 

 

  pochette-Peirani

  VINCENT PEIRANI 

 

  bigre

  BIGRE ! 

  seguron solo pour trois

 GUILLAUME SEGURON

  windsofchangecover-web-mini DAVID LINX & DIEDERICK WISSELS 

 

  panossian bbang REMI PANOSSIAN 

  patrick-favre-origines PATRICK FAVRE

  covermonk n roll

FRANCESCO BEARZATTI TINISSIMA qtet

  tepfer wendel

BEN WENDEL & DAN TEPFER 

  chausse lajudie

STÉPHANE CHAUSSE & BERTRAND LAJUDIE   

  YounSunNah Lento w001

 

YOUN SUN NAH   

  bow 

TCHANGODEI & Steve LACY & Oliver JOHNSON

   

  charles-lloyd-jason-moran-hagars-song

CHARLES LLYOD & JASON MORAN

   

  antonio sanchez

ANTONIO SANCHEZ

   

  romanonew-blood-plays-the-connection-aldo-romano

Aldo Romano New Blood Quartet

   

 Christophe Dal Sasso - Ressac 

CHRISTOPHE DAL SASSO 

   

  ROY-Guillaume FromScratch w001 Guillaume ROY Alto Solo  

   

  Jan Lundgren - The Man In The Fog JAN LUNDGREN   

  BenGoldberg1

 

Unfold Ordinary Mind - new

  2 petits bijoux du clarinettiste de BEN GOLDBERG

  coffrets perspective VOGUE 2

  Jazz on Vogue

 diego imbert 

  DIEGO IMBERT & MICHEL PEREZ

  Sylvia Howard  SYLVIA HOWARD & The Black label swingtet 

  samythiebault SAMY THIEBAULT 

 

  david enhco DAVID ENHCO

 

 

  chris-potter-the-sirens

CHRIS POTTER 

 

 lesdoigtsdelhomme-copie-1

LES DOIGTS DE L'HOMME 

 

TheDrops Spray w001

THE DROPS

 

ParisJazzUnderground

Paris Jazz Underground

 

Sidony recto recadree

SIDONY BOX

 

pierre-perchaud-waterfalls

PIERRE PERCHAUD : «Waterfalls »

 

paolo-fresu-desertico-20130107074635

PAOLO FRESU Devil Quartet : “DESERTICO”

 

mingus mosaic

CHARLES MINGUS : « The jazz workshop concerts 1964-1965 »

 

NBLIve

NIK BÄRTSCH’s RONIN : « live »

 

loustalot

YOANN LOUSTALOT

 

Bruno Tocanne

BRUNO TOCANNE

 

PIERRICK PEDRON-

PIERRICK PEDRON

 

das kapital loves christmas

DAS KAPITAL LOVE CHRISTMAS

 

Caravaggio

CARAVAGGIO #2


Mouratoglou-Philippe Steady-Rollin-Man w002

PHILIPPE MOURATOGLOU - JEAN-MARC FOLTZ - BRUNO CHEVILLON


fillon

JEAN-LUC FILLON – DIDIER ITHURSARRY :

THE ULTIMATE INTERVIEW : DAVID KRAKAUER

Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 20:35

 

Cristal Records 2014

Riccardo del Fra (cb), Bruno Ruder (p), Airelle Besson (tp), Pierrick Pedron (as), Billy Hart (dms) + strings (Deutsches Filmorchester Babelsberg, Torster Scholz Premier Violon)

 riccardo.jpg

 

Je sais bien que c’est notre boulot de journalistes de trouver les mots qui conviennent. De vous dire de quoi il s’agit. De vous raconter nos émotions. On voudrait vous parler du dernier album de Riccardo Del Fra en termes choisis, synthétiques et concis. Mais alors comment vous dire toute la beauté de cet album sans en perdre une miette.

Car cet hommage que rend le contrebassiste à Chet Baker est pour nous un monument. Pourtant : Riccardo Del Fra rendant hommage à Chet Baker : sur le papier pas un sujet très nouveau et l’on pensait qu’on allait être en terrain connu. Seulement voilà, ce que Riccardo insuffle ici, avec ses arrangements pour cordes et ses deux merveilleux solistes, est absolument renversant, bouleversant.

Il y a des albums de jazz qui possèdent ce supplément d'âme indéfinissable dont on décèle vite l'amour de leur auteur pour leur sujet. Celui que signe Riccardo del Fra est rempli d'émotion pour Chet Baker qui reste pour le contrebassiste et directeur du CNSM comme une ombre tutélaire qu'il chéri avec beaucoup de tendresse.

Chet Baker en héros hollywoodien ? Assurément ! Et va pour le cliché assumé jusqu’au bout des ongles dans cette mise en scène digne des plus grands drames des studios de Los Angeles.

Pour cela il fallait des arrangements sublimes dont le pathos est parfois revendiqué puisque c’est par lui que vient cette émotion qui vous porte parfois l’écoute au bord des larmes. Alors Riccardo Del Fra y va de ses ouvertures sublimes comme celle de For all we Kow ou celle encore de I’m a fool to want you où l’on bascule dans ce drame en technicolor. Pierrick Pedron y apporte une intensité exceptionnelle dans son jeu au lyrisme débordant. Et si c’était l’album à cordes de Pierrick que l’on attendait ? Quant à Airelle Besson, elle est brillante d’intelligence du jeu. Airelle Besson admirable en ce qu'elle ne cherche pas à faire du Chet mais qu’elle fait du Airelle Besson. Il faut l ‘écouter sur I'm a fool to want you où chacune des ses notes me transperce le coeur. Moment de pure beauté encore sur ce I remember you ralenti à l'extrême de l'extrême avec des parties de cordes qui jouent quasiment le rôle de solistes à part entière.

Soin particulier porté aux arrangements à la Gil Evans comme dans cette ouverture sombre de But not for me. Relecture brillante où les cordes viennent après un début en quintet donner une vision à la fois crépusculaire mais aussi avec un souffle ample et grandiose. Les violons arrivent et s'insinuent discrètement dans le combo avec une rare subtilité après le magnifique chorus de Pierrick Pedron sur la reprise du thème. Quelle direction !

 

C’est que Riccardo Del Fra ne cantonne pas les cordes à un rôle qui pourrait être mélo mais leur assigne un rôle aérien, genre de tapis violant sur lequel les solistes peuvent prendre de la hauteur avec beaucoup de classe. Il faut aller jusqu'au bout et écouter la coda de For Allwe know pour comprendre toute l'envergure de ces arrangements. Et puis il faut aller aussi tout au bout de l’émotion avec ce tout dernier morceau où Riccardo s’expose, met son cœur à nu, juste lui seul accompagné des cordes sur My Funny Valentine. 

 

On sort de cet album empreints d’une douce mélancolie, avec , en tête la poésie un peu désespérée de Chet Baker. Où les plus belles mélodies qu’il exaltait tant revivent ici autrement. Pour ce dernier hommage, au bord d’un gouffre bouleversant où le fantôme de Chet plane à jamais au-dessus des âmes.

Jean-Marc Gelin

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Lundi 22 septembre 2014 1 22 /09 /Sep /2014 21:02

tsf-jazz.jpeg

Les anciens se souviennent de l’émission quotidienne sur une station de radio qui se nommait encore Europe n°1, « Pour ceux qui aiment le jazz ». Un demi-siècle après, les auditeurs de « la musique du XXème siècle » ne sont plus du tout exclusivement masculins, si l’on en croit une enquête réalisée par une radio fondée d’ailleurs par l’un des animateurs (Frank Ténot) de l’historique nocturne, TSF Jazz. Les auditeurs de  TSF sont à 45 % des auditrices, a révélé Sébastien Vidal, son directeur, en présentant la grille de la saison 2014-2015.

Les femmes sont aussi en studio même si Nathalie Piolé a quitté, après cinq ans, l’animation des Matins Jazz (pour Radio France), matinale désormais entre les mains d’Etienne de Villars et Mathieu Beaudou. De 10 h à 14 h du lundi au vendredi, l’antenne est  en effet assurée par Laure Albernhe et Caroline Fontanieu.

A TSF, la musique Live a toujours droit de cité avec Jazzlive, concerts retransmis de 21 h à minuit et le rendez-vous hebdomadaire du chanteur survolté Jamie Cullum (mardi à 19 h). Au rayon des nouveautés, « Le match » qui permet aux auditeurs (et trices) de voter sur les réseaux sociaux pour l’un des deux titres proposés chaque jour (version d’un même titre, « combat » entre deux chanteurs….). Le week-end, parole est donnée à deux piliers de la station, l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau (Bon temps rouler, consacrée au blues et à la soul, qui entame sa 14 ème saison) et le chroniqueur Pierre Bouteiller (voix reconnaissable entre mille et humour) avec Si Bémol & Fadaises.

Forte de son bon million d’auditeurs, la radio 100 % jazz aimerait évidemment élargir son audience. Ses auditeurs (plus de 50 % à CSP +) sont en grande majorité des franciliens… pour des raisons techniques. TSF Jazz ne dispose que de onze fréquences en régions et souhaiterait, ont réaffirmé leurs dirigeants, que le CSA lui permettre d’étendre son réseau.

Jean-Louis Lemarchand

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires
Dimanche 21 septembre 2014 7 21 /09 /Sep /2014 18:05

Mark Turner (ts), Avishai Cohen (tp), Joe Martin (cb), Marcus Gilmore (dms)

ECM 2014

 mark-turner.jpg

Il faut mettre les choses au clair. Mark Turner prend depuis quelques années la dimension d’un des plus grands saxophonistes ténor actuel. Au point que l’on n’est plus réellement surpris de voir, chaque fois qu’il est impliqué comme sidemen ou comme leader, le petit chef d’œuvre pointer le bout de son nez. Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps (un an ), Turner signait avec Trotignon un album en duo qui aura été pour moi l’un des plus bel album de l’année (Dusk is a quiet place)dusk.jpg

 

Ici, celui qui apparaît comme l’un des fleurons du label de Manfreid Eicher ( le patron et fondateur de ECM), se place en grand ordonnateur d’un quartet inédit et absolument superbe. Surtout il réalise un coup de génie en s’associant à l'un des plus brillant des trompettistes actuels, Avishai Cohen. Sur le papier on crie au coup marketing tant le bouillonnant trompettiste de Triveni et d’Omer Avital semble éloigné des préoccupations esthétiques très cérébrales de Mark Turner. Et pourtant cette association des deux soufllants, c’est un pur coup de maître.

Les deux, placés côte à côte confrontent des conceptions différentes de cette musique qui se situe entre l’écriture fine et spaciale et improvisations maîtrisées tout en contraste et en complémentarité sans, et c’est cela qui est magique,  nuire a la cohésion de l'ensemble. Surtout ils parviennent à se retrouver naturellement dans le mariage des harmonies complexes et des contre-chants qui associent le timbre éclatant du trompettiste avec la douceur velouté du ténor. Les compositions très inspirées s'appuient sur une rythmique exceptionnelle au premier rang de laquelle on place le drive très riche de Marcus Gilmore ( petit-fils de Roy Haynes, c’est pas peu dire !) et la précision métronomique et ronde de Joe Martin, fils spirituel de Paul Chambers et de Scott la Faro.


Mark Turner apporte ici l’intégralité des compositions magnifiquement écrites, toutes en nuances et en envolées sensuelles. C'est du très grand Mark Turner au sommet de son art, un tantinet shorterien. Mark Turner est aussi exceptionnel dans ce sens du blues chic, du blues concertant comme dans cette improvisation de très très haute volée sur Sonnet for Stevie. Le ténor déploie ses ailes sur chacune de ses improvisations avec une sensualité du son qui évoque un Lester Young des temps modernes.

Brillantissime, Avishai Cohen (écouter notamment sur Year of the Rabbit) est capable de jouer sur tous les registres, sortant parfois des notes improbables à faire passer Freddie Hubbard pour un aimable souffleur de clairon.

Très classique dans sa forme de quartet acoustique, cet album l’est aussi dans l’esprit d’une certaine forme de classicisme contemporain. Son souci esthétique tendant à la perfection des formes et des lignes reste parfois un poil trop poli. Fait pour les grandes salles et pas bâti pour la moiteur des clubs et Avishai Cohen s'y oblige à la retenue lui que l'on aime tant voir partir en trille.

 

Mais c’est juste qu’ensemble ils bâtissent une œuvre, sérieuse et sophistiquée. C’est, à ce niveau d’inspiration, de l’art avec un grand A. Espérons seulement qu’un groupe comme celui-ci puisse s’installer dans la durée et que Mark Turner à l’instar de ce qu’il faisait avec le trio Fly, fasse perdurer ce quartet dont la dimension ne fera que croître pour s’imposer comme une référence absolue de ce jazz qui porte cette musique au comble du raffinement.

Jean-Marc Gelin

 

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 1 commentaires
Samedi 20 septembre 2014 6 20 /09 /Sep /2014 14:28

 

Jean Baptiste Berger tenor sax & glockenspiel

Sebastien Leibundguth guitar & loop

Jerôme Klein drums

www.jeanbaptisteberger.com

cadillac-palace.jpg

Une de mes découvertes  de cet été fut le groupe Cadillac Palace, un trio sans piano (saxophone, batterie, guitare), parfaitement équilatéral. Ce qui sous entend une écoute attentive, une interaction pertinente, un sens du rythme à trois.  De plus, l’objet CD est plaisant : une jolie pochette d’un jaune subtil au graphisme délicat du graphiste rémois GMTW, qui renvoie au théâtre baroque du Cadillac Palace à Chicago, idéal pour découvrir des spectacles de Broadway...

La musique ?

Les six titres explosifs autant que mélancoliques, enregistrés en analogique représentent « ce que l’on pourrait avoir sur scène et non l’inverse, un peu comme on devait enregistrer dans les années soixante » confie le saxophoniste JB Berger.   

L’ambiance très particulière qu’installe la guitare électrique nous replace dans une esthétique rock assumée et c’est très bien ainsi… Envolée (o)rageuse dans « Fighting with D ». Les influences sont clairement à voir du côté des « guitar heros »  de Van Halen à notre Marc Ducret national. Les compositions, amples et généreuses sont toutes de la plume du saxophoniste marnais Jean Baptiste Berger qui a une double  formation classique et jazz, point commun avec le batteur luxembourgeois.

La rencontre lors de la participation au projet européen Jazzplayeurope en 2012 a cristallisé la formation du trio et scellé le début d’une belle aventure commune, réunissant « la complexité du jazz à l’efficacité de la musique actuelle ».

 « Jimmy fais moi bien »  est l’un des morceaux préférés mais à dire vrai, tout est accrocheur dans cette musique, dans le bon sens du terme : une musique de sang mêlée, mélodique, énergique, précise. Une heureuse fusion, oserai-je écrire, si le terme n’était pas trop connoté pour cette heureuse alliance, cet assemblage réussi que l’on retrouve dans le bien nommé « La somme des différences», une ballade langoureuse et subtile comme on les aime où la guitare cristalline s’ajointe au phrasé délicat du saxophone. C’est le final qui s’achève dans un souffle et aussi le titre de cet album qui résume la philosophie du projet musical des trois complices.

 

Sophie Chambon

 

 

 


Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Dimanche 14 septembre 2014 7 14 /09 /Sep /2014 17:25

 

 poulet-transparent

Quel plaisir ce Jazz à la Villette for kids. D'abord, le spectacle est dans la confortable salle de l’Auditorium de la Cité de la musique. Une salle bondée et un public extrêmement expressif….pas du tout dissipé ou bruyant…simplement participatif et enthousiaste…on imagine le bonheur des musiciens ! Sur scène, ils ne font pas du « gagatisme » ou dans la demi-mesure, ils offrent le meilleur de leurs créations pour accompagner les marionnettes animées de Ladislas Starewitch dont le très beau Gazouilly petit oiseau, pour swinger avec  Anatole le chat ou pour déclamer cette drôle d’histoire de Slim qui est avalé par sa baignoire. Le casting est parfait de la généreuse pianiste-percussionniste Perrine Mansuy au vibrant conteur Lamigne Diagne, de l’énergique et joyeux Abel Croze au duo déjanté de Jean Mach et Maxime Dupuis.

 gazouilly

Pour les enfants, de nombreux instruments sont convoqués pour que le voyage musical soit encore plus enchanteur et dépaysant : doudouk, pandeiro, flageolet, clochettes musicales, instruments électroniques…bref, ils entendent des sons familiers et d’autres plus originaux et ils dansent librement et ils rient à gorge déployée et ils hurlent et ils crient leur bonheur et ils applaudissent à tout rompre pour remercier de ce temps béni de communion jazzistique. C’est sûr ces enfants-là aiment le jazz…que cette musique accompagne longtemps leurs rêves !

 

Régine Coqueran-Gelin

 

 

A voir :

Le chacha des souris – musiciens Jean Mach et Maxime Dupuis : http://www.youtube.com/watch?v=HOSd1k6jAEs 

 

 

Gazouilly Petit Oiseau – musiciens : Abel Croze et Emmanuel Reymond http://www.dailymotion.com/video/xq0x7o_abel-cine-concert-gazouilly-petit-oiseau_music

 

 

 

Nanan – Quintet jazz avec des chansons originales de la batteuse Lydie Dupuy arrangées par le pianiste Rémi Ploton

http://www.youtube.com/watch?v=Y49Un_3WKlo

 

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

recevoir les dnj

AZZ A PORQUEROLLES

jazz-porquerolles.jpg

 


Chercher dans les DNJ

Pages

la galaxie DNJ

logo-timekiwi.jpg icon-twitter.png facebook-logo.png
logo-G-.jpg logo-pearltrees.png logo-netvibes

Nous contacter

--- Envoyez-nous vos disques et maquettes ---

Jean-Marc Gelin

91 rue Villiers de l'Isle Adam

75020 Paris

@: jmgelin AT free.fr

Qui sommes nous?

  JEAN-MARC GELIN 

jmg.jpg

 

SOPHIE CHAMBON

Mariage RJM 06 09 148

  

 

YAEL ANGEL

yaël dnj

 

TRISTAN LORIAUT

tristan.JPG

 

Jérôme Gransac

Mon-avatar

  JEAN-LOUIS LEMARCHAND

 

LEMARCHAND-Jean-Louis-10

 

 

 

 



 

 


 

 

 

 

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés