Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:42

 

ROMANO SCLAVIS TEXIER + RAVA, NGUYEN LE, BOJAN Z

" 3 + 3"

Label Bleu 2012

Louis Sclavis (clb), Henri Texier (cb), Aldo Romano (dm), Enrico Rava (tp), Nguyen Lê (g), Bojan Z (p)

 romano-sclavis-texier.jpg

Ces trois là auront signé en trois albums, parmi les plus belles plages du jazz moderne français. On a tous en tête "Carnets de Route" (1995), "Suite Africaine" (1999) et "African flashback" (2005). Ce trio, Romano-Sclavis-Texier, avec ces trois albums mythiques est ainsi entré dans notre légende. Mais ce trio n'est pas non plus du genre à se laisser enfermer dans sa propre histoire. Il serait même plutôt du genre à la multiplier....par deux.

Et c'est sur ce principe que le trio s'est élargi à trois nouveaux invités choisis séparément par chaque membre du trio : Enrico Rava par Romano, Nguyen Lê par Sclavis et Bojan Z par Texier. A charge aussi pour chacun des impétrants de venir avec une de ses composition.

Et le résultat est absolument formidable. On pourrait les appeler : "multicolor feeling sextet polymorphe". Car il y a chez Romano-Sclavis-Texier, un goût du melting pot, une vraie transversalitè de la musique qui se nourrit à tous les continents. RST c'est transcontinental ! Il y a bien sûr l'ancrage dans l'héritage, dans l'esprit d'Ornette Coleman comme sur Ravage (Enrico Rava) ou Bayou ( Henri Texier), il y a aussi les idiomes venus d'Asie et portés par la guitare de Nguyen Lê sur Idoma. Et ce jazz si "europèen" portè par le son de Sclavis qui donne à la mélodie autant de profondeur que de légèreté. Sclavis ( retrouvez l'interview événement dans Jazzmag de mars 2012) qui parvient à tirer la lumière des climats ténébreux comme dans Moins qu'une ombre. Il faut entendre la formidable puissance de Texier avec une intervention de très haut vol sur Valse à l'âme, morceau de sa composition. Et le drumming si riche en sons de Romano ou les interventions toujours juste de Bojan Z sur Griot Oe.

 Avec cette patte qui est marquée du sceau d'un jazz qui va chercher au-delà des canons du jazz américain, avec cette écriture qui plonge dans sa propre histoire et dans la lignée de sa propre esthétique, ces 3+3 propose dans des formats à géométrie variable, un jazz multicolor où les influences de chacun se mêlent et se confondent avec une sorte de jubilation de jouer ensemble. A la générosité de cette ouverture du trio, les nouveaux venus répondent avec force passion et engagement.

Et le plus frappant c'est l'énergie qui circule, cette puissance du dire, cette urgence de l'expression et surtout cette belle poésie entre chiens et loups qui se dégage parfois de l'album au gré du répertoire propre au trio.

Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Published by Jean-marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires