Les Dernières Nouvelles du Jazz


Jeudi 19 novembre 2009 4 19 /11 /Nov /2009 05:37


Autoproduit - 2009

Guillaume Saint-James (sax), Geoffroy Tamisier (tp), Didier Ithursarry (acc), Christophe Lavergne (dr), Jérôme Séguin (acc b), Jean Louis Pommier (tb)


Pour son deuxième opus, le sextet Jazzarium a troqué le piano de Pascal Salmon au bénéfice du formidable accordéoniste basque Didier Ithursarry. Après « Les poissons rouges » paru en 2005, Jazzarium met en musique les phénomènes naturels, dans leur ensemble. C'est une idée originale et un hommage à la nature touchant et très réussi. Guillaume Saint James a signé les neuf compositions et soigné une écriture limpide pour petit ensemble (contrapuntique à l'occasion sur la superbe « Ode à Eole » et « Eclaircie ») et lui donne une forte coloration de « big band de chambre ». Les mélodies sont admirables, les compositions recèlent des courtes suites au caractère unique et arborent une perception expressive des principaux éléments naturels: goguenarde est « La java des grêlons », émouvante « Eclaircie », « Soleil » solennel, facétieux et enlevés « Caprices des tornades », séraphique et groovy « Katrina »... Avec une motricité dynamique et une bonne respiration de la musique, le sextet est soudé dans l'interprétation et les musiciens ont de l'espace pour s'exprimer. Ainsi, Ithursarry, à l'accordéon, est inspiré comme intuitif, la trompette de Tamisier est fluide et sans effort, Pommier nous ravi de son growl malicieux.

Meteo Songs est une musique bien vue, riche et réjouissante.


Jérôme Gransac
Voir les 0 commentaires
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Recevoir les dnj

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés