Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 12:46

Patrois.jpgArts et Spectacles

Cavajazz

C'est depuis le premier album "Il sogno di Diego" de David Patrois, paru en 2007, que je suis régulièrement son " Trio  + 2 ". Le 10 septembre dernier est sorti  un second album sobrement intitulé "Live".
Le quintet de David Patrois est un "groupe", véritablement vrai, l'un des plus solides et soudés musicalement et humainement dans l'hexagone. Le genre de groupe que l'on va écouter pour jouir à l'envi d'une musique éclatante qui le caractérise.
Rodé à la ligne directrice chère au leader, le trio+2 est aujourd'hui  un groupe majeur du jazz français par son niveau de jouerie et ses qualités musicales, sa structuration originale : pas de basse ni de piano et une distribution des rôles éclairée. Trois musiciens " tiennent la baraque " - ce sont les musiciens du trio à l'origine de ce quintet - " et les deux derniers colorient les pièces " dixit Patrois himself.  Ainsi, le tromboniste et conquiste Sébastien Llado et le guitariste Pierre Durand déploient des horizons fertiles aux rythmes improbables, aux ambiances décalés, s'entremêlent, se jettent la pierre, jonglent avec les notes et les anecdotes. David Patrois les qualifient d'  " aliens " dans le groupe… mais des aliens sympas et venus en paix.
Et le trio quant à lui, composé de David Patrois aux vibraphone et marimba, Jean Charles Richard aux saxophones et Luc Isenmann à la batterie, déroule un parterre musclé et poétique, spatial (" Hal 9000 "), africain sans excès, parfois étrangement chaloupé (le reggae à sept temps) et tellement évident (" Freedom Jazz Dance "). Ces cinq musiciens ne font pas partie des " institutionnels du jazz français " - et c'est tant mieux - mais comptent parmi les meilleurs praticiens de leurs instruments en France ; ils aiment jouer ensemble et le font en concert et sur ce disque.
L'album "Live", paru chez Arts et Spectacles, a été gravé à l'occasion d'un concert " normal " à la Cavajazz à Viviers (Ardèche). Pas de méprise avec ce propos ! C'est un concert de haut niveau, celui d'un groupe soudé, expérimenté et avec des idées, comme il y en existe peu sur la durée. Mais cette performance enregistrée n'est pas hors du commun pour le groupe : elle est habituelle et c'est ca qui est bon ! Tant le niveau du groupe et sa musique atteignent des sommets de créativité.
Le but est ici de marquer une empreinte, le genre de trace qu'on veut laisser pour dévoiler l'évolution profitable qu'a suivie la musique du premier album... Costaud, le trio + 2 de David Patrois est une vraie valeur montante du jazz français.

JG

Partager cet article

Published by jerome gransac - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires